Previous post Next post

L’argent des banques centrales finit dans les paradis fiscaux!

Nous savions que la crise avait laminé les finances des Etats, de l’économie publique et des familles. Jusque là rien de nouveau.
Mais en finance, quand quelqu’un perd, il y a en général quelqu’un d’autre qui gagne la même somme et peut-être plus. A moins qu’il ne s’agisse de billets physiques que l’on flambe, c’est comme ça. Nous allons donc nous intéresser aux grands gagnants de la crise financière. S’il y en a plusieurs, voici un chiffre impressionnant qui vient d’être communiqué:

1,4 trillions de dollars de cash dorment à l’abri dans les paradis fiscaux (source Oxfam).

Et à  qui appartiennent donc ces océans de liquidités? Aux firmes transnationales américaines! A quoi servent-ils? A rien. Que paient-ils comme impôts? Rien. Est-ce légal? Oui. Est-ce immoral? Oui. Est-ce amoral? Oui.

Dollar

Entrer une légende - Click to enlarge

Vous constaterez que la palme revient à Apple (181 milliards), General Electric (119mia) ou Microsoft (109mia).
Nous avions dès juin 2015 relayé l’information selon laquelle Apple nageait dans 194 milliards de cash qui lui posaient des soucis de gestion. (Les banquiers centraux enfantent les concurrents des Etats: l’exemple de Apple). Nous y avions aussi dénoncé l’exploitation d’enfants mineurs (- de 13 ans) et la cartellisation de leur système de rémunération avec leurs collègues du secteur…
Dans le cas de General Electric, le vice est poussé jusqu’à se faire restituer pour 28 milliards d’impôts.

Tax rates and offshore activities of 50 major U.S. companies, part 1

Tax rates and offshore activities of 50 major U.S. companies, part 1

Source: Stop Tax Dodging - Click to enlarge

Les liquidités générées par les banques centrales

Ces trillions d’argent dormant est le fruit des politiques monétaires des banquiers centraux. Toutes les politiques de QE et d’achats d’actions ont généré des torrents de cash.
Vous ne serez pas étonnés d’y trouver les entités dans lesquelles investissent vos banquiers centraux tels que Apple, Google, General Electric, IBM. Oui, c’est normal. Leur politique monétaire qui consiste à déverser des océans de liquidités dans le casino finissent là et jamais au grand jamais dans l’économie publique ou réelle.

Tax rates and offshore activities of 50 major U.S. companies, part 2

Tax rates and offshore activities of 50 major U.S. companies, part 2

Source: Stop Tax Dodging - Click to enlarge

Ils ne sont pas dans le circuit réel puisque celui-ci est asséché. Les patrons de PME/PMI, premiers employeurs locaux,  qui ont des commandes mais qui peinent au niveau de la trésorerie pourront rêver  encore longtemps de quelques  miettes de cette manne permanente.

Tax rates and offshore activities of 50 major U.S. companies, part 3

Tax rates and offshore activities of 50 major U.S. companies, part 3

Source: Stop Tax Dodging - Click to enlarge

Comment peut-on avoir autant d’argent?

Voici une possible explication. Le marché des actions est survitaminé. La capitalisation boursière est surfaite grâce aux programmes monétaires des banquiers centraux.
Prenons l’exemple du Dow Jones. Il était à 6’600 début 2009. Il est actuellement à … 17’493 points. Pas mal!
Il y a bien eu un petit coup de faiblesse à l’été 2011 mais l’accord de septembre entre les grandes banques centrales qui consistait à déverser des liquidités en échange de titres mal en point a aidé à booster le Casino américain. La crise des liquidités des banques européennes a eu du bon finalement.

Dow Jones Industrial Average

(see more posts on Dow Jones Industrial Average, )
Dow Jones Industrial Average

- Click to enlarge

Dow Jones Industrial Average date

- Click to enlarge

 

Quel lien entre une capitalisation boursière flamboyante et les liquidités?

La capitalisation boursière équivaut à la valeur de l’ensemble des actions. Plus cette somme est élevée, plus la capacité d’endettement augmente.
Or, nous savons que les taux d’intérêt sont négatifs. Cela signifie que non seulement ces entreprises ne paient pas d’impôts dans leur pays, mais qu’elles sont payées pour bien vouloir s’endetter auprès des banques ou mieux directement auprès des banquiers centraux qui paient les taux négatifs.

Une croissance du casino grâce à l’endettement:

Grâce à ces crédits, les banquiers commerciaux créent la monnaie équivalente et croissent à leur tour.
L’endettement va augmenter le pot des produits dérivés hautement spéculatifs ainsi que le trop peu connu « marché repo », institutionnalisé de puis fin 2011. Source: BCE – Marché euro repo: améliorations dans la gestion des collatéraux et des liquidités(p.6)
Le casino poursuit son activité même si elle s’annonce funeste pour le reste de la population.

La déflation pour le reste de la planète

A côté de cette euphorie sous les cocotiers, voici la masse des populations qui compose l’humanité tout de même qui est laissée sur le carreau. Les emplois ont été confisquées, les retraites aussi et les dépôts bancaires ne manqueront pas de suivre.

Prenons l’exemple révoltant du peuple grec où les personnes âgées doivent financer avec la misère qui leur reste, et ce après avoir été spoliées à tous les niveaux (TVA augmentée, impôts revus, retraites réduites, patrimoine collectif privatisé à bon compte, etc)…

Bref, chômage et baisse de retraites généralisés viennent s’ajouter à l’assèchement des crédits aux PME et à ces trillions stockés de manière stérile dans les paradis fiscaux. C’est plus qu’il n’en faut pour créer une déflation et quand ceci dure une récession.

Les banquiers centraux, la clé de voûte

Les banquiers centraux sont la clé de voûte d’un Système qui devient une hydre monstrueuse au fil des années.

Ils sont la courroie de transmission qui enrichit les uns et assèchent les autres.

C’est par des transferts de capitaux, appelés investissements directs, que les différences entre régions du monde devaient se réduire. Mais cette idée qui aurait pu être louable à la base se transforme en pillage de toute la planète.
En Suisse, où le processus d’investissement dans le monde avait démarré dans les années 90 par des flux de capitaux assumés par le secteur privé, s’est poursuivi à travers un financement massif mené par le secteur public (bleu foncé)!

Flux de capitaux du secreur public et du secteur prive

Flux de capitaux du secreur public et du secteur prive

- Click to enlarge

Ci-dessous le tableau des investissements directs vers et depuis l’UE. Remarquez la place des Etats-Unis d’abord, grande gagnante du  processus et tout de suite après la place de la Suisse qui soutient le phénomène avec l’argent public mais qui  est bien en peine pour défendre sa position dans les négociations bilatérales…

Top 10 countries as extra EU-27 partners for FDI positions

Top 10 countries as extra EU-27 partners for FDI positions

- Click to enlarge

Et voici la répartition au sein de l’UE du poids des différents pays. Sans surprise….

FDI outward flows

FDI outward flows

- Click to enlarge

Nos banquiers centraux sont tout à fait conscients de ce qui se passe puisqu’ils ont le détail de ces migrations financières. Ils font même dans leurs statistiques la différence entre l’investisseur immédiat  (Vert)ou ultime (rouge)... En voici un exemple qui concerne les investissements réalisés par des entreprises étrangères en Suisse:

Prenons l’exemple du Luxembourg , il est investisseur immédiat pour 188 milliards de francs, mais ultime pour 42mia.

Le Luxembourg et les Pays-Bas sont en tête des investisseurs immédiats en Suisse…. leur position change en tant qu’investisseurs ultimes…
Enfin, sans surprise les multinationales US sont les premiers investisseurs ultimes en Suisse.

Stock D'investissements Directs En Suisse

- Click to enlarge

 

Le citoyen est le garant final du casino

Les crises ont  permis l’accaparement de richesses illimitées par ces firmes transnationales.

Les banquiers centraux sont absolument au courant du comportement non citoyen de ces entreprises mais continuent de les soutenir avec les finances publiques sans aucune contrepartie morale ou éthique….
Encore plus grave est le fait que ces entreprises qui ont oublié toute forme de conscience humaine sont appelées à prendre le pouvoir politique en lieu et place de celui des Etats…
Si le processus devait se poursuivre, l’esclavage reviendra. C’est une certitude..
Liliane Held-Khawam

A lire également:

Annexe: Phénomène similaire pour le S&P, autre indice américain.

On voit le plongeon de début 2009 et le coup de chaud au moment de la « crise des liquidités des banques européennes »

S&P 500

(see more posts on S&P 500, )
S&P 500

- Click to enlarge

US corporations have $1.4tn hidden in tax havens, claims Oxfam report

US corporate giants such as Apple, Walmart and General Electric have stashed $1.4tn (£980bn) in tax havens, despite receiving trillions of dollars in taxpayer support, according to a report by anti-poverty charity Oxfam.

The sum, larger than the economic output of Russia, South Korea and Spain, is held in an “opaque and secretive network” of 1,608 subsidiaries based offshore, said Oxfam.
The charity’s analysis of the financial affairs of the 50 biggest US corporations comes amid intense scrutiny of tax havens following the leak of the Panama Papers.
And the charity said its report, entitled Broken at the Top was a further illustration of “massive systematic abuse” of the global tax system.
Technology giant Apple, the world’s second biggest company, topped Oxfam’s league table, with some $181bn held offshore in three subsidiaries. (Read more)

Full story here
Liliane Held-Khawam
Bienvenue sur le blog personnel de Liliane Held-Khawam! Vous trouverez ici plusieurs publications parues dans la presse ou dans des revues spécialisées. Liliane Held-Khawam est née à Héliopolis (Egypte) et a vécu au Liban, en France, Suisse, Etats-Unis.
Previous post See more for 1.) French Posts on SNB Next post
Tags: ,,,,,,,,,

Permanent link to this article: https://snbchf.com/2016/10/khawam-held-argent-banques-centrales-paradis-fiscaux/

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.