Previous post Next post

Covid-19, des mesures disproportionnées au vu des risques réels! Partie I.

 

Note sur la vidéo. Je vous poste cette vidéo spécialement pour la partie « revue de presse de quelques pontes de la virologie ». Le petit flottement au niveau des chiffres qui intervient au début n’a pas d’incidence sur le tour d’horizon de presse qui suit.

Avertissement

Ce texte n’est en aucun cas un appel à la désobéissance. Je vous invite à respecter les directives en vigueur dans votre région, tout comme je le fais moi-même.

Les décisions des gouvernants occidentaux reposent toujours plus sur l’Intelligence artificielle et ses algorithmes (cf.Mathematical modelling of infectious disease ICI). Problème: machine, logiciels, et leurs algorithmes sont alimentés par des humains. Il suffit que des erreurs ou fautes soient intégrées pourque les projections  qui en résultent seront fausses aussi.

Alors quand, par foi idéologique dans l’Intelligence artificielle, on prend des décisions qui impactent potentiellement tout l’avenir socio-économique d’une région, des entreprises et/ou des populations, on a intérêt à s’assurer que l’on n’emmène pas une civilisation entière dans le mur! Principe de précaution minimum!

Or, tout le monde sait que les chiffres qui alimentent les données statistiques du Covid-19 sont faux! (cf nos précédents articles, mais aussi la vidéo ci-dessus qui a le mérite de compiler les commentaires d’un certain nombre de spécialistes à travers la planète.)

Le COVID-19 ne semble pas offrir les résultats apocalyptiques promis par les médias officiels et certains de leurs experts.Je vous laisse prendre connaissance de ce graphique qui compare les taux de mortalité habituels britannique avec ceux dus au Covid-19. Intéressant! Et cela ne peut être dû au confinement puisque la Grande-Bretagne s’est décidée au confinement bien après les pays de l’UE.

Ce graphique est extrait d’un article que tout un chacun est invité à lire pour mesurer à quel point le confinement est potentiellement critiquable! On nous y explique qu’une part importante des personnes qui décède du Covid-19 serait de toute manière morte dans l’année! « Extrait: La modélisation de l’Imperial College de Londres, utilisée pour informer le gouvernement, a suggéré que 500 000 personnes pourraient être mortes au mois d’août au Royaume-Uni si le virus avait été laissé à travers la population.

Il a également mis en garde contre la stratégie précédente du gouvernement visant à ralentir la propagation en demandant aux personnes présentant des symptômes de s’isoler et de protéger les plus vulnérables, ce qui aurait pu entraîner 250 000 décès.

Maintenant, on espère que le confinement limitera les décès à 20 000.

Chances of dying from coronavirus v normal annual risk

Chances of dying from coronavirus v normal annual risk

.

Mais cela ne signifie pas que 480 000 vies sont sauvées – beaucoup mourront, qu’elles contractent ou non le virus.
Chaque année, environ 600 000 personnes au Royaume-Uni meurent. Et les personnes fragiles et âgées sont les plus exposées, tout comme elles le sont si elles ont un coronavirus.
Près de 10% des personnes de plus de 80 ans mourront au cours de l’année prochaine, souligne le professeur Sir David Spiegelhalter, de l’Université de Cambridge, et le risque de décès s’ils sont infectés par un coronavirus est presque exactement le même. https://www.bbc.com/news/health-51979654

A ce qui précède, il convient d’ajouter ceci: les résultats du protocole du Professeur Didier Raoult dont les résultats présentent le 1er avril 2020 1 mort sur 1’524 personnes traitées! Et cela c’est du tangible.

Covid-19, des mesures disproportionnées au vu des risques réels! Partie I. LHK

.

Pourtant les décisions politiques prises tous azimuts font fi des données des scientifiques en chair et en os, optent pour des modèles douteux et devraient mener, si aucun changement ne devait intervenir, à un cataclysme sociétal!

Le problème est que de fausses statistiques menant à de mauvaises décisions politiques présentent d’importants risques de sabotage de l’ensemble des bases socio-économiques. Certains commentaires éclairés annoncent le big reset bancaire et monétaire pour les prochains jours. Et pour ce faire, les gens doivent être chez eux pour éviter de violentes manifestations.

Personnellement, je ne suis pas convaincue de cette remise à plat de la sphère monétaire pour tout de suite. Cela interviendra certainement avant 2030 avec le Nouveau Monde tel que dicté par cette espèce de Constitution universelle qu’est le Programme de développement durable à l’horizon 2030 de l’ONU. Ce dernier a tout de même été signé par l’ensemble des Etats de la planète (unanimité), sous le patronage du pape François en septembre 2015 à New York.

L’épisode actuel pourrait être un ballon d’essai qui favoriserait le développement de la résilience des populations face à un autoritarisme politique historique par son ampleur et son intensité. Le niveau de confinement tel qu’il est imposé en France par les forces de l’ordre, n’est rien d’autre qu’une suppression pure et simple des libertés. 

Alors ma question à toutes et à tous est la suivante: Combien de temps tiendront les populations confinées (enfants compris) au plan psychologique? Combien de temps les entreprises PME mises à genoux pourront continuer à verser les salaires? Combien de temps les foyers arriveront-ils à assurer leur subsistance élémentaire (budget de base dont l’alimentaire)? Quid de leurs réserves alimentaires? Quelles répercussions sur les prix et donc sur les budgets (cf image)? Etc. Etc. Etc.

Mis à part l’aspect financier dont nous n’avons relevé que quelques exemples, le confinement va avoir des conséquences majeures sur la poursuite des délocalisations de la production! Rappelons que Wuhan/Chine s’est remise au travail! Nos amis chinois vont se faire un plaisir de récupérer ce qui restent de productions locales en mains de privés, actuellement confinés. Y compris la production agricole!

Délocaliser l’agriculture, la Commission européenne est pour!

https://lilianeheldkhawam.com/2018/11/09/delocaliser-lagriculture-la-commission-europeenne-est-pour-lhk/

Les décisions des gouvernants sont d’autant plus douteuses qu’alors même que la pénurie alimentaire menace, et menacera toujours plus si le confinement devait se poursuivre, la vente des semences, graines et plantons n’est pas reconnue comme « produits de 1ère nécessité! Une décision autoritaire injustifiable quand on sait à quel point les populations européennes non urbaines comptent sur leur potager pour se nourrir été et hiver (conserves faites maison), et… pour se faire plaisir!

Par conséquent, nous émettons le plus grand doute sur la politique menée par les dirigeants politiques, et particulièrement le Conseil fédéral suisse en matière de restrictions en tous genres. Cela est d’autant plus vrai que leur maintien ainsi que leur extension dans le temps ne sont justifiés ni par les importants biais des chiffres, ni par le recul de l’épidémie dans le cas de la Suisse, ni par les risques sous-jacents. (cf partie II)

Full story here
Liliane Held-Khawam
Bienvenue sur le blog personnel de Liliane Held-Khawam! Vous trouverez ici plusieurs publications parues dans la presse ou dans des revues spécialisées. Liliane Held-Khawam est née à Héliopolis (Egypte) et a vécu au Liban, en France, Suisse, Etats-Unis.
Previous post See more for 3) Swiss Markets and News Next post
Tags: ,

Permanent link to this article: https://snbchf.com/2020/04/held-khawam-covid-19-des-mesures-disproportionnees-au-vu-des-risques-reels-partie-lhk/

1 comment

  1. Richard Huddy

    The graph you included from Imperial Colege now has an annotation from its author:

    “Note added 2nd May 2020. Some people seem to be interpreting this article as suggesting that COVID does not add to one’s normal risk. I should make it clear that I am suggesting that it roughly doubles your risk of dying this year.”

    https://medium.com/wintoncentre/how-much-normal-risk-does-covid-represent-4539118e1196

    The author is explicit in stating that there would be an estimated 510,000 extra deaths in the UK in 2020 if no measures had been taken.

    “Every year around 600,000 people die in the UK. The Imperial College team estimates that if the virus went completely unchallenged, around 80% of people would be infected and there would be around 510,000 deaths.”

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.