Previous post

Ecouter le silence des abstentionnistes! Liliane Held-Khawam

Les législatives françaises qui se sont tenues le 11 juin 2017 apportent la preuve que nous sommes bel et bien entrés dans une ère post-démocratique. Près de 52% ont refusé de se prêter au processus électoral. Pourtant ce silence crie des émotions et des opinions non relayés sur la place publique.

Parler de démocratie signifie la mettre en pratique!

En théorie,  « La démocratie est le régime politique dans lequel le pouvoir est détenu ou contrôlé par le peuple (principe de souveraineté), sans qu’il y ait de distinctions dues la naissance, la richesse, la compétence… (principe d’égalité). En règle générale, les démocraties sont indirectes ou représentatives, le pouvoir s’exerçant par l’intermédiaire de représentants désignés lors d’élections au suffrage universel« . (La Toupie)

Qui dit démocratie, dit suffrage populaire. En effet, il est convenu que dans un régime démocratique, le suffrage universel est le fondement de la souveraineté populaire dont il est le moyen d’expression, et de l’égalité entre tous les citoyens dont chacun détient une parcelle du pouvoir (http://www.toupie.org/Dictionnaire/Suffrage_universel.htm)

Le suffrage universel est la clé de voûte de la démocratie. Avec 52% d’abstention, le suffrage universel est devenu suffrage partiel.

Elections

Photo: dakaractu.com - Click to enlarge

Abstention massive!

La non prise en compte des abstentionnistes dans les décomptes finaux revient à ignorer l’avis de 52% de la population. Or, ces citoyens comme les autres s’expriment en réalité par leur silence! Tout professionnel  du comportement humain sait que ne pas répondre est une réponse en soi. Elle est valable, valide et interprétable quant au positionnement du sujet par rapport à un thème.

Si une élection devait être rigoureusement représentative de l’opinion réelle d’un groupe donné, les organisateurs doivent prévoir à la suite de la liste des candidats A,B,C,… la case « Aucun »! Aucun signifie que les candidats pré-cités ne conviennent pas.

De plus , la case « Aucun » devrait être comptabilisée dans les décomptes. C’est alors que nous pourrions dire que les résultats du vote sont le rigoureux reflet de l’opinion publique exprimée.

A l’heure actuelle la case « Aucun » est représentée par les bulletins blancs et l’abstention, qui ne sont ni l’une ni l’autre prises en compte dans le décompte des voix.

Contrairement à certaines interprétations, les abstentionnistes ont une opinion. Le Monde en a interrogé quelques-uns pour comprendre les raisons de ce refus de déposer le bulletin dans l’urne. Les raisons seraient multiples. Elles varient entre des programmes insatisfaisants et la persuasion que « voter ne changera rien », en passant par le dégoût causé par les affaires. L’abstentionnisme reflète le rejet d’un système politique représenté par le processus électoral.

Nous sommes là face à un mouvement massif d’opposition, voire de résistance citoyenne qui a le mérite d’être pacifique!

Le Monde a donné, il y a quelque temps, la parole à des abstentionnistes. Voici les grands thèmes invoqués comme justificatifs à leur refus de se prononcer et retenus par le Monde:  http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/03/30/pourquoi-ils-n-iront-pas-voter-des-abstentionnistes-temoignent_5103503_4854003.html#OsC8aBrmmtu2Duuf.99

  • Ils ne se sentent pas représentés par les candidats
  • Ils sont désabusés, voire écœurés, par les responsables politiques

  • Ils militent pour la reconnaissance du vote blanc

  • Ils militent pour une abstention active

  • Ils prônent des votes alternatifs

Un internaute a dessiné le profil de ce qu’auraient donné les résultats si l’expression des abstentionnistes avait été prise en compte:

En parallèle de ce malaise exprimé par l’abstention, les mal-inscrits ont continué à voter pour certains et à être radiés pour d’autres… Le processus électoral, qui intègre de ce fait un phénomène aléatoire, continue de ne pas répondre aux standards exigés par la législation.Au vu de ce qui précède, le constat est sans appel. La démocratie est la grande perdante de toutes ces élections et ne sera jamais compensée par les sondages dont les biais ne reflètent en aucun cas l’opinion publique….

Pour l’heure, le silence des abstentionnistes commence à être traduit en mots en attendant le jour où il sera traduit en chiffres…

Abstention

Abstention

- Click to enlarge

Full story here
Liliane Held-Khawam
Bienvenue sur le blog personnel de Liliane Held-Khawam! Vous trouverez ici plusieurs publications parues dans la presse ou dans des revues spécialisées. Liliane Held-Khawam est née à Héliopolis (Egypte) et a vécu au Liban, en France, Suisse, Etats-Unis.
Previous post See more for Europe and Euro Crisis
Tags: ,

Permanent link to this article: https://snbchf.com/2017/06/held-khawam-ecouter-silence-abstentionnistes-liliane-khawam/

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>